Education thérapeutique sur l’alimentation

Le mardi de 15h30 à 17h.

Le groupe est animé par Eva Roussel (diététicienne)

Ce groupe s’inscrit, notamment, dans le programme de soins des patients admis pour des troubles bipolaires dans le cadre de la prévention des risques métaboliques.

Il est ouvert également aux personnes en surpoids ou ayant pris du poids.

Ce programme se déroule sur 3 séances avec un thème différent portant sur l’équilibre alimentaire et les idées reçues sur l’alimentation
Cette session a pour but de répondre aux questions sur l’alimentation, afin de prendre de la distance sur les informations souvent contradictoires, diffusées dans les média.

Sont abordés :

  • les apports nutritionnels adaptés aux besoins du corps afin d’assurer son bon fonctionnement,
  • les aliments à favoriser au quotidien pour répondre à ces besoins,
  • la place et le rôle de l’activité physique.
  • la faim et la satiété : manger selon les critères de la faim et de la satiété permet de garder un poids stable. Parfois, il est difficile de suivre la faim et la satiété car l’envie de manger est motivée par d’autres facteurs que ceux d’ordre physiologique, par exemple d’ordre affectif. Cette session a pour but d’aider à repérer la faim, la satiété et de différencier les différents besoins physiologiques et les besoins affectifs à l’origine de l’envie de manger. Une dégustation peut être pratiquée pour illustrer la sensation de satiété.
  • les émotions : l’anxiété, la tristesse et l’ennui peuvent pousser à manger sans faim. Cette séance a pour but d’éclaircir les mécanismes en jeux et de présenter des outils pour gérer l’émotion autrement que par l’alimentation, en vous identifiant les besoins non satisfaits à l’origine de la prise alimentaire et la recherche de conduites allant dans le sens de ce besoin.

Les entretiens individuels

Les entretiens individuels avec la diététicienne, d’une durée de 30 à 45 minutes, permettent de personnaliser les informations dispensées lors du groupe par :

  • le calcul des besoins nutritionnels de la personne, en termes de quantité et de qualité ;
  • la mise en application à des situations concrètes de techniques de gestion des émotions par l’identification des besoins d’ordre physiologiques et affectifs et la recherche de conduites allant dans le sens de ce besoin.