Repas thérapeuthiques

Le trouble alimentaire enferme la personne qui en souffre dans l’anxiété et les pensées envahissantes concernant le poids et l’alimentation. Cet état lui impose des conduites rigidifiées et ne lui permet plus d’agir en accord avec ses valeurs.

Le but de la prise en charge assurée par la diététicienne pratiquant les thérapies comportementale et cognitive est d’aider la patiente à retrouver de la flexibilité autour de ses conduites alimentaires. C’est à dire manger en fonction de la faim et la satiété, une alimentation saine, ce qui conduit à retrouver un poids stable.

Une phase d’observation, est consacrée à l’exploration du trouble, de ses particularités individuelles et de la demande de la personne. Cette demande est examinée à la lumière des connaissances scientifiques et des thérapies ayant fait leurs preuves. Ceci afin de définir des objectifs réalistes et les moyens d’y parvenir. Un bilan nutritionnel est proposé. Il consiste en l’évaluation des nutriments apportés par l’alimentation habituelle de la personne. Il pourra être mis au regard des besoins nutritionnels afin de venir à bout de la fatigue, de retrouver des capacités d’attention et de concentration. A ce stade, pourront être abordés le rôle des nutriments dans le fonctionnement du corps et du cerveau.

Ce suivi se déroule sous forme d’entretiens individuels hebdomadaires de 45 minutes et de repas thérapeutiques. Il permet d’orienter et d’apprécier l’évolution en fonction des objectifs. Il peut inclure la rédaction de menus personnalisés. Au décours de ces séances, sont abordées les croyances concernant l’alimentation, la digestion, ensuite mises au regard des informations scientifiques.

Dans le but de venir à bout des compulsions, sont proposées des séances individuelles d’exposition progressive aux aliments « interdits », afin de travailler l’anxiété qu’ils génèrent.