Atelier thérapeutique d’Expression Corporelle et Improvisation

Le mardi de 14h00 à 16h00

L’atelier est animé par Alexandre Brihat (Psychomotricien).

Le théâtre est une expérience riche et unique des autres et de soi, elle est d’abord un acte de confiance. Ainsi elle invite à une présence active et permet de changer notre façon d’être et de regarder le monde : on devient ainsi interprète de sa propre vie dans l’espace de tous.

Il n’existe pas une séance « type » mais il existe toujours une trame générale qui regroupe les fondements et certains objectifs généraux. Nous proposons ainsi une adaptation du jeu dramatique visant notamment à replacer plus en avant l’objectif thérapeutique établi en fonction des patients. Cet objectif est souvent resté en retrait au profit des objectifs éducatifs et d’initiation au théâtre.

Dispositif de séance :

  1. Echauffement, mise en corps
  2. Improvisation spontanée, improvisation construite, saynète.
  3. Temps de partage et d’échange en fin de séance

On retrouve de nombreux objectifs larges et transversaux à travers l’utilisation de la médiation «théâtrale». Ces derniers sont en corrélation avec les caractéristiques des patients participants et le motif de leur prise en charge. Les objectifs que l’on retrouvera à l’intérieur des séances seront par exemple :

  • Construire une image valorisante de soi.
  • Favoriser l’expérience d’un processus créatif : développer des capacités expressives telles que l’imagination ou encore la créativité ;
  • Déplacer dans le jeu les difficultés et la souffrance liées a leur histoire personnelle, leur situation actuelle.
  • Développement des capacités relationnelles et d’intégration dans un groupe en favorisant la rencontre avec l’autre.
  • Objectif d’hédonisme et de recherche de plaisir au sens large en prenant plaisir à jouer avec son corps et sa voix dans des registres nouveaux.
  • Favoriser l’engagement corporel dans l’action et enrichir son registre d’expression corporelle.
  • Canaliser une agitation ou au contraire lever une inhibition excessive pouvant dans les deux cas entraver le bien être du patient.
  • Travailler l’intégration du schéma corporel à travers la prise de conscience de son corps, de sa respiration ; de sa posture, des expressions de son visage, de ses gestes ou de sa voix.
    Jouer, découvrir, expérimenter des émotions, des sensations, des états émotionnels variés et différents.