Notre conviction

Relation médecin patient

Il n’y a pas de bons soins et de bons résultats sans la participation active du patient. Cette façon de voir est novatrice et essentielle.

 

Participation du patient au traitement de sa maladie

 

Faire participer le patient, depuis l’élaboration du diagnostic jusqu’à l’évaluation des résultats, ne dégage en rien le médecin de la responsabilité de son engagement, bien au contraire. C’est établir un contrat qui le lie au patient et l’amène :

  • à une écoute permanente ;
  • à la transparence de l’information (diagnostic, rapport bénéfices/risques des traitements, résultats) ;
  • à renouveler le consentement libre et éclairé du patient, sans lequel rien ne pourrait se faire.

Le patient au centre du dispositif

Le patient participe de façon éclairée au dispositif déployé pour l’aider et le soigner. Il est placé dans les meilleures conditions de vie, lesquelles sont définies avec le médecin.

Une fois passée l’entrée, il n’y pas de rupture. Il peut recevoir la visite de ses proches et de ses amis, et rester en contact avec le monde extérieur.

Le cadre et le service hôtelier contribuent à ce sentiment de confort, de sécurité dans un environnement sain, libre de restrictions inutiles.

Le patient est libre

Le patient peut exprimer son choix sur le médecin qui va le suivre. Il entretient avec celui-ci un lien privilégié, responsable, essentiel à la réussite de l’hospitalisation. Il obtient toute l’information nécessaire à la compréhension de son état de santé.

Le patient évolue dans un climat de confiance, indispensable au bon déroulement du traitement auquel il apporte son libre consentement.

Le patient est acteur : il participe au quotidien

  • à la démarche menant au diagnostic
  • à la prise de décision concernant le traitement
  • à la conduite du traitement
  • à la préparation à sa sortie
  • à des réunions d’information et à des groupes de travail

Il apprend sur sa maladie, ainsi que sur les moyens de lutter contre les récidives (Education Thérapeutique).

Le patient collabore à l’évaluation des résultats